Image Image Image Image Image Image Image Image Image

“WhatsApp coin” la crypto monnaie de Mark Zuckerberg

March 6, 2019 | By | No Comments

Certains de penser que Facebook et Telegram pourraient réussir là ou Bitcoin aurait échoué. Mais concrètement, qu’est ce que cela veut dire, qu’est-ce que cela implique ? Parce que pour le commun des mortels que nous sommes, Bitcoin serait plutôt une réussite. Monnaie phare des cryptocurrencies, le Bitcoin sert de référence à tous ses petits frères : comment être plus performant que le Bitcoin, comment être plus rapide, plus secure… les adjectifs et superlatifs sont nombreux, et n’en déplaise à ses détracteurs, le Bitcoin reste le modèle incontesté des crypto monnaies.

Toutefois, il y aurait peut-être un petit quelque chose à améliorer. Oh trois fois rien, si ce n’est rendre les cryptocurrencies accessibles au plus grand nombre, et en faire une monnaie d’échange entre particuliers.

Pour ce faire, les gros des échanges numériques que sont Facebook, Telegram ou encore Signal souhaitent développer leur plateforme afin de permettre aux utilisateurs d’échanger les nouvelles crypto-monnaies. Le pari est de taille, et il devrait être disponible d’ici l’été 2019.

Facebook rend son application WhatsApp “crypto compatible”

C’est probablement l’un des projets les plus secrets de la Silicon Valley, et aussi l’un des plus attendus. Dans le courant de l’année 2019, Facebook devrait dévoiler sa nouvelle cryptocurrency qui sera disponible pour les utilisateurs de l’application WhatsApp (détenue par le géant américain des réseaux sociaux) – le FaceCoin ! C’est ce que le New York Times et Bloomberg viennent de dévoiler.

Toutefois, si l’enthousiasme est au rendez-vous, les médias se posent quand même la question de l’utilité d’une telle monnaie. Les usagers pourront s’échanger la nouvelle devise, mais pour en faire quoi ?

Démocratiser la banque !

On peut dire que c’est un défi de taille. Mais Mark Zuckerberg n’en est pas à son premier pari fou. En même temps, avec plus de 2 milliards d’utilisateurs, gageons qu’il arrivera à ses fins. Selon le quotidien américain, le patron de Facebook aurait déjà pris contact auprès des principales bourses spécialisées dans les cryptocurrencies, rendant son idée de monnaie 2.0 encore plus crédible. La première étape de son projet sera de rendre les crypto-monnaies échangeables et négociables sur WhatsApp, constituant de fait un portefeuille sur l’application. Les échanges via la messagerie devraient être parfaitement sécurisés et instantanés.

Une indexation multiple

C’est là l’une des grandes révolutions du projet de Mark Zuckerberg. Alors que la majeure partie des crypto-monnaies sont indexées sur le seul dollars américain, Facebook prévoit d’indexer son FaceCoin à d’autres monnaies, démocratisant d’autant mieux son coin à d’autres pays, et le rendant moins dépendant des fluctuations américaines. On y trouve entre autres l’Euro, mais aussi d’autres monnaies des pays dans lesquels Facebook est particulièrement présent.

Un pari technique

Gageons que le simple échange de monnaies ne soit pas l’ultime objectif du géant américain. Néanmoins, pour mettre son projet en place, cela implique une modification en profondeur de ses différentes messageries : WhatsApp, Messenger et Instagram. En effet, le projet, à terme devra être disponible sur l’ensemble des réseaux disponibles.

Tout d’abord, le patron de Facebook s’est assuré le soutien de l’ancien responsable de Paypal, David Marcus. Celui-ci, en plus de ses compétences en paiements en ligne sécurisés, fait aussi partie du conseil d’administration du coinbase, la plateforme incontournable des échanges en bitcoin. C’est dire s’il en connait un rayon quant aux nouvelles technologies et aux impératifs liés à l’évolution des crypto-monnaies.

Une Stablecoin privée

Stablecoin, comme son nom l’indique, implique d’être une monnaie stable – on y trouve des coins tels le Tiberius coin, le LBXPeg, le Candy, le Paxos Standard, et bien d’autres encore…

A côté, on distingue d’autres monnaies dites plus “privées”, en ce sens qu’elles assurent un anonymat complet dans leurs transactions. Ce sont entre autres Monero (réputée comme étant l’une des meilleures), Zcash ou encore Dash. La liste est longue.

Seulement, il n’existe encore aucune monnaie qui se revendique à la fois “stable” et “privée”. Et c’est là toute la différence. C’est là que le FaceCoin souhaite tirer son épingle du jeu. Parce que Mark Zuckerberg ne souhaite rien de moins qu’offrir à ses utilisateurs un FaceCoin qui sera à la fois stable et privé !

Pourtant, si l’exploit est au rendez-vous, certains tirent la sonnette d’alarme. Alex Stamos par exemple affiche son inquiétude en pointant du doigt qu’un tel système serait la porte ouverte au blanchiment d’argent, à l’évasion fiscale et aux crimes en tous genres.

Alex Stamos on Twitter

Les autres plateformes

Facebook n’est pas le seul à se lancer dans ce que certains nomment déjà “l’événement le plus fascinant dans le monde actuel des cryptos”.

Telegram, avec ses 300 millions d’utilisateurs et Signal sont aussi de la course. Sans parler des plateformes propres à la Chine et au Japon. Chacun travaille sur son projet de crypto-monnaie, disponible et monnayable sur leur plateforme et échangeable à travers le monde entier.

Telegram

De tous ses concurrents, c’est probablement Telegram que Facebook prend le plus au sérieux. En effet, le réseau social décidait de mettre un coup de booste à son projet de crypto-monnaie, après que son concurrent ait levé 1,7 milliard de dollars pour financer les recherches et le développement de sa nouvelle monnaie virtuelle.

Serait-ce une nouvelle guerre technologique que ces deux géants s’apprêtent à entériner ? Parce que si c’est le cas, il est bien possible que ces nouvelles monnaies représentent la prochaine percée technologique qui va impacter le monde et la toile. A suivre de près !

Submit a Comment