Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Qu’est-ce que l’Ethereum ?

October 22, 2018 | By | No Comments

Ethereum est une plateforme de cryptocurrency très proche du fonctionnement de celle de bitcoin. A cette différence que sa technologie permet de créer bien d’autres applications que l’unique application monétaire de la monnaie bitcoin.

Son code se veut fondamentalement différent et sa création n’a pas été motivée pour contrer directement le bitcoin (comme beaucoup d’autres), mais pour lui être d’une certaine façon complémentaire, avec des services différents et supplémentaires.

Bitcoin a été créé sur un fonctionnement essentiellement monétaire, alors que Ethereum se veut être un nouveau web décentralisé.

Par exemple, dans le cas d’un compromis financier entre deux entités distinctes, il faudrait faire appel à des avocats, afin de mettre à plat tous les aspects contractuels. Pas avec Ethereum. Avec cette plateforme, plus besoin d’avocats ; le service se veut parfaitement sécurisé, plus rapide et au final moins onéreux puisque l’on supprime les intermédiaires. Les personnes concernées se mettent d’accord sur les modalités, et celles-ci feront office de compromis de vente. Celui-ci, une fois accepté par les deux parties sera hébergé sur la plateforme Ethereum et ne sera ni modifiable, ni falsifiable. Il fera office de contrat.

Qui a créé Ethereum ?

Vitalik Buterin est le créateur de la plateforme et de son code. Il l’a créé en 2013, alors qu’il avait à peine 19 ans. Cela faisait 2 ans qu’il était passionné par la technologie du bitcoin et c’est là qu’il s’est rendu compte que son système était perfectible. Il met en place une première version en juillet 2014, qui lui permettra de lever près de 19 millions de dollars. Grâce à cet apport financier, il sort un an plus tard une version Frontier (une sorte de version bêta), qui peut enfin passer les tests développeurs.

On peut considérer que le grand lancement d’Ethereum s’est effectué à Londres en novembre 2015, lors de la DevCon1, un événement qui rassemble de nombreux développeurs à travers le monde. Mais c’est au printemps 2016 que le lancement public est devenu officiel, avec la phase 2 du projet : la version Homestead fut accompagnée de partenariats avec des entreprises prestigieuses telles que Microsoft et d’autres grandes banques. C’est à cette période que le cours de l’Ether, la monnaie propre à la technologie de l’Ethereum, a explosé.

Des applications décentralisées appelées Dapps

Le code source d’Ethereum peut être comparé au système d’exploitation d’un smartphone en ce sens qu’il comporte diverses applications. Celles-ci sont décentralisées, couvrent des domaines riches et variés, et se nomment dans le cas présent des “Dapps”.

On en compte aujourd’hui quelques milliers, regroupées sous des domaines aussi divers que le social, la finance, la gestion de monnaies, l’administratif, mais aussi des jeux, des médias, des projets énergétiques. Bref, les sujets sont aussi nombreux que variés, illustrant l’engouement que cette nouvelle plateforme et ses impératifs peuvent générer auprès des internautes.

Voyons d’un peu plus près quelles sont leurs particularités :

  • Les dapps sont des applications en “open source”

Leur code est disponible en open source. Tout changement est soumis au consensus ou à la majorité des utilisateurs

  • Les dapps sont “décentralisées”

A l’instar des crypto-monnaies, ainsi sont les dapps, décentralisées. Cela implique qu’elles sont indépendantes de tout contrôle étatique ou gouvernemental. Ceux-ci peuvent légiférer dans leurs pays respectifs quant à leur utilisation dans certains domaines, mais ils n’ont pas de pouvoir direct sur la dapp elle-même. Elle est localisée sur une blockchain dès sa création, et tout amendement devra passer par le même média.

  • Création motivée

La création de tels produit implique des connaissances techniques pointues. Seulement, les créateurs cherchent à populariser leur développement et leur utilisation. Pour ce faire, la création de telles applications est souvent motivée par une rémunération en crypto tokens, incitant des techniciens à travers le monde à développer leurs idées.

  • Les dapps suivent un protocol

Les applications dapps doivent d’une certaine façon montrer patte blanche, c’est-à-dire qu’elles doivent prouver leur conformité avant d’être ouverte au public. Le système de validation le plus réputé est probablement celui utilisé par bitcoin, le “Proof of Work” – PoW. C’est le même système actuellement utilisé par Ethereum, qui devrait dans un futur proche s’étendre vers un système hybride PoW / PoS (Proof of Stake).

Des Dapps déjà dans l’air du temps

Chaque dapp est indépendante d’une autre, tant dans sa formulation que dans son utilisation, pour peu qu’elle suive les modalités vues ci-dessus. Certaines ont déjà leur site Internet dédié et leur communauté d’utilisateurs. Voyons un échantillon de ces dapps déjà en circulation.

  • UjoMusic

Celle-ci est dédiée aux musiciens. Ils peuvent poster leur musique sur l’application, et donc sur une blockchain. Ainsi, ils peuvent définir les parts et la répartition des droits d’auteur lorsque plusieurs personnes sont impliquées sur un même morceau. Les intérêts sont ensuite directement rétribués à qui de droit, grâce aux “smart contrats” qui ont préalablement été acceptés par toutes les parties.

  • Golem

Golem vient d’effectuer une capitalisation boursière remarquable et remarquée de 220 millions de dollars. C’est une sorte de partage et de mise en commun de ressources informatiques que tout le monde pourra utiliser, autant pour des smartphones que pour des ordinateurs. Celui qui le désire pourra simplement louer la puissance de calcul d’un tiers, etc…

  • Augur

Augur promet de faire des gains substantiels sur le marché décentralisé de prédictions sur les cryptocurrencies.  Tout comme Golem, sa première capitalisation a dépassé les 200 millions de dollars, mais son développement n’est pas encore totalement achevé.

  • Status

Cette application a été créée par et pour le réseau Ethereum. Elle permet à tout utilisateur d’avoir accès au réseau, n’importe où et depuis son mobile. Echange de message entre utilisateurs, échange de contrat, de paiements… bref, tout ce qui compose et caractérise le système Ethereum est disponible et à portée de clic depuis le smartphone de l’utilisateur.

Les Dapps sont riches et variées. Elles couvrent des univers et des besoins très différents. Pourtant, elles sont toutes très pointues et répondent à des besoins très spécifiques et plutôt intelligents. Leur développement devient exponentiels, et avec des capitalisations en centaines de millions de dollars, on peut dire que les investisseurs les prennent très au sérieux.

Un réseau encore jeune

Le réseau Ethereum est encore jeune, à 3 ans. Pourtant, la révolution qu’il annonce est gigantesque. Il est encore peu connu du grand public et touche pour l’instant une communauté de passionnés. Ceux-ci mettent en place les bases d’un système robuste et ambitieux. Préparez-vous, parce que c’est l’avenir, c’est notre avenir à tous qui est en train de se construire sous nos yeux.

Investir dans Ethereum maintenant

Submit a Comment